Pour les premiers visiteurs

Durée
6 heures
Pour les premiers visiteurs

La Gare de Kanazawa

La Gare de Kanazawa est la gare principale du chemin de fer JR West et les travaux de réaménagement de la zone alentour progressent à grands pas en vue de la prolongation du Hokuriku Shinkansen (ligne ferroviaire à grande vitesse) jusqu’à Kanazawa en 2014. La gare comporte un dôme de verre baptisé « Dome de Motenashi (bienvenue) » qui ressemble à un énorme parapluie à son entrée Est. Ce dôme est pourvu d’une porte en bois appelée « Tsuzumi-mon » qui symbolise l’instrument japonais traditionnel tsuzumi (tambours à main). La partie souterraine du dôme sert de point information et d’espace événementiel.

Ces dernières années, la zone est devenue un quartier commerçant animé grâce à la construction de grands centres commerciaux.

La Gare de Kanazawa

10 minutes
3 minutes

Le quartier Higashi Chaya

Ses rangées de maisons historiques classées au Patrimoine culturel du Japon

Les Chaya (maisons de thé) sont des établissements traditionnels de banquets et de divertissements où les Geisha divertissaient les convives en exécutant des danses et en jouant d’instruments musicaux traditionnels japonais à l’époque d'Edo. Autrefois, le centre de Kanazawa était parsemé de nombreuses maisons de thé mais elles ont été déplacées dans quatre quartiers éloignés du centre en 1820. Le plus grand quartier de maisons de thé à Kanazawa est le quartier Higashi Chaya.

La construction de maisons à deux étages était interdite à l’époque d’Edo, excepté pour les maisons de thé. Une maison de thé se caractérise par son magnifique treillis appelé « Kimusuko » du côté extérieur du rez-de-chaussée, et ses salles de réception des invités à la japonaise au premier étage. Si vous vous aventurez dans les rues à l’arrière de ces établissements, vous découvrirez alors un labyrinthe d’étroites ruelles ininterrompues. Les rangées de maisons de thé historiques de la ville ont, tout comme le quartier de Gion à Kyoto et de Kazue-machi à Kanazawa, été classées au Patrimoine culturel du Japon. Le quartier propose également une structure où vous pouvez découvrir l'intérieur d'une maison de thé construite il y a 180 ans. En outre, un certain nombre de bâtiments anciens ont été rénovés en restaurants, salons de thé ou magasins de souvenirs. Il faut environ trois minutes à pied jusqu’au bord de la rivière Asanogawa qui offre un magnifique panorama. Ce quartier et les environs de la rivière Asanogawa sont des endroits où vous pouvez vous promener à loisir et découvrir l'histoire et la culture japonaises.

L'Association Touristique de la ville de Kanazawa propose un spectacle de Geisha tous les samedis dans chacun des trois quartiers de maisons de thé de la ville.

Le quartier Higashi Chaya
6 minutes
3 minutes

Le Jardin Kenrokuen

L’un des trois plus beaux jardins du Japon

Le Jardin Kenrokuen est un magnifique jardin japonais d’une superficie de 11,4 hectares situé sur les hauteurs de la partie centrale de Kanazawa et à proximité du Château de Kanazawa. La famille Maeda qui dirigeait le Domaine de Kaga (régions actuelles d’Ishikawa et de Toyama) à l’époque féodale a entretenu ce jardin génération après génération. De par son ampleur et sa beauté, il est considéré comme l’un des plus beaux jardins de seigneur féodal du Japon. 

Il comporte un grand étang artificiel en son centre et est parsemé de collines et de pavillons où les visiteurs peuvent s’arrêter pour admirer l’ensemble des lieux. Le grand bassin nommé « Kasumigaike » a été aménagé tel un océan, et l’île placée en son centre, sur laquelle on croyait qu’un sage ermite immortel vivait, symbolise l’espérance de la longévité et de la prospérité. Le nom « Kenrokuen » (signifiant littéralement « jardin aux six aspects »), lui a été donné car il jouit des six aspects que peu de jardins peuvent offrir en un même lieu : espace, quiétude, travail humain, vénérabilité, cours d’eau et magnifique vue. 

Au bord de l’étang Kasumigaike se trouve une lanterne de pierre réalisée à l’image des hauts chevalets placés sous les cordes des instruments traditionnels pour les accorder (telle la harpe japonaise koto) qui est devenue le symbole du Jardin Kenrokuen. On trouve également une fontaine qui jaillit dans cet étang en exploitant la pression naturelle résultant de la différence du niveau de l’eau des bassins de l’étang. 

En plus de la beauté des fleurs et arbres, comme les pruniers et cerisiers en fleurs au printemps, les azalées et iris au début de l’été, les feuilles teintées de rouge à l’automne, les visiteurs peuvent profiter pleinement des charmes des quatre saisons et notamment admirer le paysage d’hiver enneigé à l’ambiance féerique produite par le « Yukitsuri » (signifiant littéralement « neige suspendue ») qui est effectué pendant environ un mois à partir du 1er novembre chaque année et qui est une technique traditionnelle de suspension des branches des arbres comme les pins avec des cordes afin d’éviter qu’elles ne se brisent sous le poids de la neige. 

Le Jardin Kenrokuen
11 minutes

La zone des anciennes résidences de samouraïs de Naga-machi Buke Yashiki

Les vestiges des résidences des vassaux de la famille de Kaga Maeda

La ville de Kanazawa s’est développée autour du château du Domaine de Kaga et était dirigée par la famille Maeda jusqu'en 1868 (soit environ 280 ans) après l’installation de Toshiie Maeda au Château de Kanazawa en 1583. Les résidences de deux des huit vassaux en chef du Domaine de Kaga se trouvaient dans la zone de Naga-machi où les samouraïs (guerriers japonais au service d'un daimyo) des hautes et moyennes classes vivaient. Avec l'arrivée de l'âge moderne, l’aspect des résidences a changé mais les étroites ruelles et les murs en boue de la porte Nagayamon (porte d’une suite de maisons), conservent cependant encore intacte l’ambiance des époques passées.

Les murs en boue ont été bâtis avec des pierres et de la boue insérées dans un moule et durcies. Les toits sont recouverts de minces plaques de bois. Bien que certains murs en boue vieux de plus de 100 ans soient encore debout, la majeure partie a été reconstituée. Kanazawa connaît de fortes chutes de neige pendant l’hiver. Afin d'empêcher que les murs en boue ne s’effritent au moment du dégel au printemps, des nattes de paille appelées « Komo » sont utilisées pour les protéger chaque année à partir du début décembre jusqu’à la mi-mars.

Le canal d'Onosho qui coule autour de la zone est l’un des plus anciens canaux de Kanazawa et constituait une voie d'eau importante pour l’acheminement des marchandises du port jusqu’à la ville sous le château.

La zone des anciennes résidences de samouraïs de Naga-machi Buke Yashiki
5 minutes
4 minutes

Le marché d’Omi-cho

Le marché Omi-cho a été créé vers le milieu du 18ème siècle. Il a depuis contribué à la culture gastronomique de Kanazawa pendant plus de 280 ans. On trouve plus de 170 magasins dont un grand nombre de poissonneries qui vendent du poisson et des fruits de mer frais pêchés dans la mer du Japon, des magasins proposant notamment des légumes uniques à Kaga, des magasins de fruits, des magasins d'aliments séchés et de produits de la mer, de l'habillement, des produits de consommation courante et des restaurants. Les crabes, les sérioles et les crevettes douces de la Mer du Japon vendus aux alentours de novembre en particulier, sont tout particulièrement appréciés au Japon et le marché est bondé de résidents et de touristes durant la saison. Le bâtiment de revitalisation nommé Ichibakan et situé dans la zone du marché d'Omi-cho propose plus de 10 restaurants et drugstores.

Le marché d’Omi-cho
  • La Gare de Kanazawa
  • Le quartier Higashi Chaya
  • Le Jardin Kenrokuen
  • La zone des anciennes résidences de samouraïs de Naga-machi Buke Yashiki
  • Le marché d’Omi-cho

Recommend

To Top