Découvrir l’art et l’artisanat de Kanazawa

Kanazawa a commencé à occuper une place centrale dans le développement de l’art et de l’artisanat japonais dès le début de l’époque d’Edo, lorsque le clan Maeda, qui régnait alors sur la région, se mit à jouer un rôle de mécène en y faisant venir des maîtres artisans originaires des quatre coins du pays. Des siècles plus tard, les arts, tant traditionnels que modernes, sont toujours très présents à Kanazawa, raison pour laquelle elle est inscrite, depuis 2009, au réseau de villes créatives de l’UNESCO.

De nos jours, les artisans de Kanazawa composent un groupe éclectique, entre ceux qui concentrent leurs efforts sur des techniques d’art et d’artisanat traditionnelles, les artistes d’avant-garde qui se servent de médiums modernes, et de ceux qui créent des objets modernes à l’aide de techniques traditionnelles, faisant ainsi entrer la beauté de l’artisanat de Kanazawa dans le XIXe siècle. Pour tout amateur d’art et d’artisanat, Kanazawa est une ville qui regorge de merveilles à découvrir, grâce à ses ateliers, ses musées, et ses boutiques destinés à tous ceux qui apprécient l’art sous toutes ses formes. Petit tour d’horizon des nombreuses manières de profiter de la scène artistique de Kanazawa.

Découvrir l’art et l’artisanat de Kanazawa

La teinture Kaga yuzen

Si vous vous êtes déjà émerveillé devant la beauté d’un kimono et que vous vous êtes demandé comment sont créés ces magnifiques motifs de fleurs ou de paysages, il se peut qu’ils aient été entièrement faits à la main, à l’aide d’un procédé de teinture appelé « yuzen ». Cette méthode de teinture complexe nécessite douze étapes différentes, qui impliquent de la couture, du dessin, une fixation à la vapeur, et bien plus encore. Chacune de ces étapes est effectuée par un artisan spécialisé dans un domaine précis de ce procédé. Il existe plusieurs types de teinture yuzen au Japon ; le style local de Kanazawa est connu sous le nom de « Kaga yuzen ».

Les caractéristiques du Kaga yuzen sont ses dessins particulièrement réalistes, et les couleurs utilisées dans les motifs. Cinq teintes distinctes sont employées : l’indigo, le cramoisi foncé, l’ocre, le vert foncé, et la pourpre royale. Une technique de dégradé est employée pour rendre les objets plus réalistes et leur donner un aspect tridimensionnel. En portant attention aux détails, vous découvrirez que les motifs eux-mêmes font preuve d’un grand réalisme, on peut par exemple y trouver des feuilles de plantes grignotées par des insectes.

En visitant le Kaga Yuzen Kimono Center, vous pourrez admirer certaines des plus belles pièces conçues par des maîtres artisans légendaires encore en vie. Outre les kimonos, vous découvrirez également d’autres objets teints selon les techniques du Kaga yuzen, notamment des chemises en soie, des sacs à main, et des accessoires de mode.

Vous manquerez sans doute de temps pour apprendre à maîtriser chacune des étapes du Kaga yuzen, mais de courts ateliers proposés sur place vous permettront de découvrir les techniques de base de la teinture artisanale et du dessin à la main. Il vous suffira de choisir un objet, comme un sac en tissu ou un mouchoir, que vous pourrez teindre selon un procédé artisanal, pour ramener chez vous un beau souvenir qui reflétera vos efforts.

La feuille d’or kinpaku

S’il est une forme d’artisanat parfaitement propre à Kanazawa, il s’agit du kinpaku, la feuille d’or. Bien que le nom même de cette forme d’artisanat se réfère spécifiquement à l’or, il englobe également d’autres métaux précieux, comme la feuille d’argent ou la feuille de platine. Kanazawa produit actuellement 99 % de la feuille d’or du Japon, et 100 % des feuilles d’argent et de platine. Outre les compétences des artisans de la région, on dit que le climat de Kanazawa se prête parfaitement à la production de kinpaku.

Cette technique artisanale consiste à battre un petit morceau d’or jusqu’à le transformer en feuille d’une extrême finesse, mesurant environ un dix millième d’épaisseur, si fine qu’il est possible de voir la lumière à travers. L’or peut être combiné à l’argent et au cuivre pour créer des feuilles de différentes nuances, utilisées ensuite pour décorer certains objets. Durant les temps anciens, de grandes quantités de feuilles d’or étaient employées pour décorer temples et sanctuaires, mais de nos jours on s’en sert plus couramment pour orner des objets de plus petite taille destinés aux ménages.

Les entreprises locales de Kanazawa donnent à ces feuilles d’or des usages plus quotidiens, en les faisant par exemple entrer dans la composition de cosmétiques, comme dans des vernis à ongles ou des masques pour le visage. Mais il existe une utilisation encore plus originale de la feuille d’or : en faire un condiment ! La feuille d’or n’a aucune saveur perceptible, mais on ressent un indéniable sentiment de luxe en dégustant un plat orné de paillettes d’or ou une glace recouverte d’une feuille d’or. Faites un tour dans la boutique de feuille d’or Imai Kinpaku, où le personnel vous apprendra à déposer vous-même une feuille d’or sur votre cornet de glace !

La porcelaine de Kutani

La porcelaine de Kanazawa a connu une histoire en dent-de-scie depuis sa naissance, au XVIIe siècle. Sa production cessa même totalement durant une longue période au cours du XVIIIe siècle, pour des raisons que l’on ignore encore en grande partie. Mais la porcelaine de Kutani est revenue en force après avoir été présentée à Vienne lors de l’Exposition universelle de 1873, devenant alors l’un des articles japonais les plus importés en Occident.

Dans sa forme traditionnelle, la céramique de Kutani emploie les mêmes couleurs que le Kaga yuzen, mais durant le XIXe siècle, afin de satisfaire les goûts des Occidentaux, la vaisselle s’est enrichie de motifs extrêmement détaillés et ornés de feuilles d’or. Les objets en porcelaine de Kutani sont en grande partie d’inspiration occidentale ; on y retrouve par exemple des tasses de café ou des pieds de verres à vin.

La version moderne de la porcelaine de Kutani ne se limite plus aux couleurs traditionnelles ou aux motifs délicats du passé. La porcelaine blanche est utilisée comme « toile » pour créer de magnifiques objets au design minimaliste, n’employant parfois qu’une seule couleur en dégradé et une feuille d’or ou d’argent qui ne manque pas d’attirer le regard. Tout au long de son histoire, l’art de la porcelaine de Kutani n’a cessé d’être ouvert aux collaborations. Il est donc possible de trouver des tasses Kutani traditionnelles ornées de motifs modernes qui peuvent aller du célèbre Snoopy de Charles M. Schulz aux œuvres de Banksy.

Le musée Kaburaki Kutani Ware se trouve au cœur du quartier des samouraïs de Nagamachi. Bien qu’il s’agisse plus d’une boutique que d’un musée, il est possible d’y admirer des œuvres représentatives de toutes les époques de la porcelaine de Kutani, exposées ou mises en vente. En vous arrêtant pour déjeuner dans le café de l’établissement, vous pourrez savourer un repas servi sur de magnifiques pièces de porcelaine de Kutani.

Pour vous imprégner de l’esprit de la porcelaine de Kutani, vous pourrez visiter le four Kutani Kosen, où il vous sera possible de prendre part à une initiation à l’utilisation d’un tour de potier, guidé par l’un des maîtres artisans de l’atelier. Au cours de cette initiation de 90 minutes, vous pourrez façonner autant d’objets que vous le souhaiterez, et en choisir un qui sera cuit, et que vous recevrez chez vous quelques mois plus tard.

Le Musée d’art contemporain du 21e siècle de Kanazawa

Après avoir découvert quelques-unes des dizaines de formes d’artisanat traditionnel qui font la renommée de Kanazawa, il est temps de se plonger dans la scène artistique moderne de Kanazawa. Pour cela, il n’est pas de meilleure destination que le lieu d’art contemporain le plus connu de la ville : le Musée d’art contemporain du 21e siècle de Kanazawa.

Ce musée est immédiatement reconnaissable à sa forme circulaire, entièrement entouré d’une immense baie vitrée allant du sol au plafond. Le bâtiment a été conçu pour favoriser la communication entre les visiteurs. On le remarque notamment dans les salles d’expositions permanentes et dans les espaces publics : on trouve par exemple des chaises disposées en cercle aux alentours du musée, ou une œuvre d’art composée d’un réseau de tubes connectés au hasard, permettant de parler avec un inconnu qui pourrait se trouver de l’autre côté pour écouter, ou encore tout simplement les parois vitrées du musée, qui permettent de voir clairement ce qui se passe à l’intérieur comme à l’extérieur. Même la célèbre œuvre exposée de manière permanente au musée, appelée The Swimming Pool, encourage l’interaction entre les visiteurs qui observent la piscine et ceux qui se trouvent en dessous.

En plus de ses merveilleuses expositions permanentes, il est possible de découvrir un ensemble en perpétuelle évolution d’expositions temporaires, accueillant les œuvres d’artistes de renommée internationale dans les galeries minimalistes du musée. Même si vous manquez de temps pour parcourir l’ensemble du musée, n’hésitez pas à y entrer pour y jeter un œil. Une partie du musée et certaines expositions permanentes sont accessibles gratuitement durant les heures d’ouverture.

KAMU Kanazawa

KAMU Kanazawa se trouve à la pointe de la scène artistique de Kanazawa. Il s’agit d’un musée d’art contemporain centré sur l’art tridimensionnel, les installations artistiques, et la technologie. Infinite Staircase est l’une des pièces maîtresses de KAMU Kanazawa. Une œuvre de Leandro Erlich, à qui l’on doit également The Swimming Pool en exposition permanente au Musée d’art contemporain du 21e siècle de Kanazawa.

Mais l’aspect le plus original de KAMU Kanazawa est qu’il ne se trouve pas dans un lieu unique. En achetant votre billet dans le bâtiment principal de KAMU Kanazawa, près du Musée d’art contemporain du 21e siècle de Kanazawa, vous recevrez une carte indiquant la position des différents lieux où sont exposées des œuvres d’art. Les emplacements sont éclectiques ; l’un d’entre eux se transforme même en bar à la tombée de la nuit. Le concept est de faire de la ville elle-même un musée, et que ces lieux répartis à travers Kanazawa encouragent les visiteurs à explorer la ville.

KAMU Kanazawa est encore relativement récent, de nouveaux lieux et de nouvelles expositions sont toujours en cours de création. Mais le concept de KAMU Kanazawa et les œuvres qu’on peut y découvrir sont la preuve que la créativité et l’innovation sont les principaux moteurs de la scène artistique de Kanazawa.

Hyatt Centric Kanazawa

La présence d’un hôtel dans la liste des lieux artistiques incontournables de Kanazawa peut vous surprendre, mais le Hyatt Centric Kanazawa redéfinit le niveau d’interaction que les visiteurs peuvent expérimenter avec l’art et l’artisanat de Kanazawa. Dans le hall de l’hôtel, vous découvrirez une œuvre créée par l’un des trésors nationaux vivants du Japon, la plus haute distinction qu’un maître artisan japonais puisse recevoir. Mais plus stupéfiant encore, ici les œuvres ne se trouvent pas derrière une vitre, ni exposées hors de portée des clients ; elles sont placées nonchalamment dans des lieux on ne peut plus publics, où il est possible de s’approcher au plus près pour admirer les détails de ces chefs-d’œuvre de Kanazawa, exactement de la manière dont la direction de l’hôtel souhaitait qu’ils soient observés.

 En ce sens, le Hyatt Centric Kanazawa va bien au-delà d’une simple galerie d’art ; c’est un lieu où l’on peut vivre avec l’art qui se met à faire partie du quotidien. On y trouve de si nombreuses œuvres d’art, exposées avec une grande subtilité, que les clients de l’hôtel ne se sentent jamais nerveux devant l’art, qui se met simplement à faire partie de leur environnement. L’art est présent jusqu’à la décoration des chambres, des plaques en porcelaine de Kutani ayant même été utilisées pour identifier leur numéro. L’hôtel a par ailleurs créé des œuvres originales à l’aide d’outils et d’objets jetés durant les procédés de production de différentes formes d’artisanat traditionnel de Kanazawa.

Séjourner ici parmi ces œuvres nous rappelle le véritable objectif de l’art : emplir nos vies de beauté et de paix, au lieu de nous intimider ou de nous impressionner. La manière dont le Hyatt Centric Kanazawa utilise l’art, l’artisanat local, et même les objets les plus simples, crée un lien profond entre ses clients et les artisans qui font de Kanazawa une ville si remarquable.

 

Lorsque vous visiterez Kanazawa, vous comprendrez rapidement que la riche histoire de la ville et son dévouement à l’art et à l’artisanat sont profondément indissociables. Il n’existe que peu d’endroits au monde à offrir autant de découvertes artistiques que Kanazawa, que cela soit au travers de galeries, d’hôtels, ou d’ateliers d’initiation. Alors, durant votre séjour, prenez le temps de découvrir la scène artistique de Kanazawa, notre belle ville des arts.

  • La teinture Kaga yuzen
  • La feuille d’or kinpaku
  • La porcelaine de Kutani
  • Le Musée d’art contemporain du 21e siècle de Kanazawa
  • Hyatt Centric Kanazawa

Veuillez noter que, dans certaines circonstances, Google Maps peut parfois ne pas s'afficher correctement.

Recommend

Vous pourriez également aimer

10 bonnes raisons de visiter Kanazawa
10 bonnes raisons de visiter Kanazawa
more
Les 8 destinations incontournables de Kanazawa
Les 8 destinations incontournables de Kanazawa
more
La floraison des cerisiers à Kanazawa
La floraison des cerisiers à Kanazawa
more
Comment se déplacer à Kanazawa
Comment se déplacer à Kanazawa
more
Profiter de l’hiver à Kanazawa
Profiter de l’hiver à Kanazawa
more
To Top